En grève de l’ordinateur !

Suite aux billets de David Morin et de Frédéric

C’est certain que l’Internet est un plus dans notre vie et que plusieurs de ses applications ne sont rien de moins que géniales.

Comme mentionne Frédéric, moi aussi je préfère souvent envoyer un courriel que la personne lira quand elle en aura le temps plutôt que de la déranger en lui téléphonant. Là où je bifurque c’est dans le besoin d’être au courant de tout ce qui se passe dans la vie de mes amis et connaissances.
David mentionne qu’il s’est aperçu qu’en suivant ses amis sur Facebook il a découvert qu’il n’était pas toujours au courant de tout ce qui se passait dans leur vies. Peut-être que c’est parce que mes amis (es) sont aussi réactionnaires que moi mais je ne manque pas grand-chose dans leur vies puisque nous sommes pas mal tous anti-Facebook.

De toute façon je ne tiens pas à tout savoir toujours. Je ne tiens pas non plus à être toujours joignable. De la même façon que mon cellulaire est toujours fermé et n’est qu’un outil de dépannage pour moi, je désire pouvoir fermé la « switch » de l’Internet quand j’en aie envie. Il m’arrive régulièrement de faire la « grève » de l’ordinateur complètement pour deux ou trois jours. J’utilise la fonction de réponse automatique de mes courriels pour que personne ne se vexe parce que je ne réponds pas. C’est un sentiment très libérateur de ne pas ouvrir d’ordinateur du tout pendant quelques jours. De toute façon je suis généralement joignable au téléphone et j’y réponds aussi beaucoup plus vite! Je trouve qu’il est souvent plus rapide d’expliquer les choses de vive voix que de fonctionner par courriels.

Terminer une conversation téléphonique n’est pas un casse-tête contrairement à terminer un échange par courriel! Qui ne s’est jamais demandé si un courriel demandait une réponse ou pas? On demande une information à quelqu’un, cette personne nous donne l’information, on lui retourne un mot de merci, elle nous retourne un bienvenu avec un petit commentaire humoristique, est-ce qu’on répond encore?

C’est vrai que l’Internet a l’avantage de nous permettre de garder des liens avec des gens qui sont géographiquement éloignés mais, personnellement, si je ne n’ai jamais rencontré ces gens face à face je n’ai pas d’intérêt à établir des liens Internet!

En fait tout reviens toujours au temps dont on dispose et de ce que l’on désire en faire. Certains préfèrent connaître plus de gens plus superficiellement et changer de groupes sociaux régulièrement et d’autres, comme moi, préfèrent connaître moins de gens mais mieux les connaître. Pour moi c’est comme la façon de voyager : j’aime aller longtemps dans un même endroit pour bien le connaître, voir, me créer l’illusion que j’y vis et d’autres veulent couvrir le plus grand territoire et voir le plus de choses possibles.

Publicités

A propos Sylvie Aubin

Étudiante du cours web social de TELUQ
Cet article a été publié dans activité C, Étudiante, Blog, module 6. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s